Rencontres
avec Anne Poiré

Ces moments privilégiés constituent une expérience
tout à fait sympathique, pour répondre à toutes les questions possibles et imaginables...

En août 2013

Programmation culturelle des Pays de Charlieu Belmont - année 2013

Pour ceux qui n'ont pas pu venir... durant l'exposition de Belmont de la Loire, à la salle des Arcades :


Merveilleuses lignes durant la "danse sérieuse" 

pour annoncer les lectures sérieuses d'Anne Poiré (cliché Claude-Henri Marchand)

Et là d'autres clichés pris par Claude-Henri Marchand : 

MERCI pour ces souvenirs partagés...  

Cette fois on passe à la "danse des couleurs du bonheur".


Cliché Claude-Henri Marchand, au moment de la "danse des couleurs du bonheur"




Et puis arrive le Dit du voyage avec les continents,
création Anne Poiré 

Merci d'avoir saisi ce moment d'osmose et de danse partagée...


Salut joyeux 

après une soirée de lecture-danse-performance 

Août 2013 - Salle des Arcades (cliché Claude-Henri Marchand)

à Villers, en 2013...


Le Pays - 17 janvier 2013


-  À BELMONT :

"Le pays roannais" du 16 août 2012

- Les prochains rendez-vous ? C'est à Perreux, dans la Loire :

Dans la Sarthe, nous avons rencontré des collégiens adorables :
là c'était en mars 2012 au collège de Champagné, dans la Sarthe.

 Tous les chats a eu son heure de gloire :

Version trilingue, à deux voix, avec le professeur de français de la classe... Miaouhhh... Un grand moment de bonheur !

Ouest France
12 mars 12



En janvier 2012, nous avons aussi rencontré Patrick et moi des élèves de 6e à Paray le Monial, en Bourgogne.
Ils avaient préparé une boîte contenant de passionnantes questions sur la création.
J'ai pu leur lire de nombreux extraits de mes livres.










Anne Poiré et Patrick Guallino face à des élèves passionnés

Et les retours, après, font du bien !

Une journée à marquer à l'encre carmin, ou cyan, ou magenta… ou blanc neige
comme on veut
mais en tout cas une belle journée pour mes élèves et pour moi
encore un grand merci!!

Juste quelques jours après, ce sont des 3e qui nous accueillent, à La Clayette, en Bourgogne :

Lecture en quatre langues de Tous les chats  grâce à la complicité du professeur d'allemand

Quand même les professeurs de mathématiques pensent à inviter les écrivains : alors là, bravo ! 

Et ce n'est pas le premier... 

Parfois, les rencontres se font à l'occasion d'une dictée !

Ce fut le cas en 2012, grâce au Zonta Club, à l'IUT de Roanne.


Ça c'était avant le début de l'après-midi : les responsables de l'association Ellipps, l'une des correctrices de la dictée et Anne Poiré en grande conversation pendant que les candidats se détendent encore un peu...




Les représentants d'ELLIPPS, la télé du Roannais, M. Blomme, Directeur de l'IUT, Clodette Reynard, Présidente du Zonta, Anne Poiré et Yveline Costa, tout à fait à droite.



Et là, c'est sérieux, je dicte deux extraits de mes romans, légèrement modifiés pour l'occasion.
Ensuite, nous avons passé un excellent moment, durant le temps de correction :
j'ai pu répondre aux nombreuses questions des uns et des autres, tout en présentant mes livres...
Merci à toutes les personnes présentes !

Pour les curieux, voici le texte proposé aux "moins de 18 ans"

(J'espère ne pas ajouter de coquille en recopiant les dictées ! Ce serait un comble !)

Madame Galion m'a rappelé qu'elle venait de m'offrir un calepin, pour que je puisse m'exprimer, et j'ai commencé à le remplir.

C'est comme ça que moi, Patrice, je suis devenu écrivain.

Bon, d'accord, peut-être pas aussi recherché que les vrais, ceux qui font des livres qu'on étudie à l'école, comme Victor Hugo... Mais moi aussi j'écris des histoires. Mon odyssée.

J'ai plein de cahiers dans ma chambre. 

J'en parle souvent avec Violette.

Finalement, elle et moi, nous sommes devenus amis.

J'avais repoussé sa gentillesse. Je la trouvais pourtant mignonne, sa chevelure auburn ondoyant librement sur sa nuque : la plus jolie de tout le collège.

À partir du roman Le journal de ma sœur Seuil pages 23 et 24

Bravo à la charmante demoiselle qui a remporté le premier prix avec... zéro faute !

Quant à la dictée concoctée pour les adultes, c'était à partir de la nouvelle 

"L'école de la rue de la Liberté" 

parue dans le recueil

La maison de l'écrivain 

aux éditions D'un Noir Si Bleu

pages 82 et 83 : 

"Tu me le lis, ton poème ?"  Mon instituteur avait une voix douce, le regard chaleureux : pupilles dorées, qui n'avaient rien de l'entomologiste. "Tu n'as pas envie de me le faire partager ?" Il insistait, résolument, et brusquement je compris ce qu'il me demandait. Mes coreligionnaires étaient partis depuis un moment. J'étais seule, dans la classe, dans la salle tout entière. Depuis combien de temps ? Pourquoi n'avais-je rien perçu ?

"Lire ?" bafouillai-je. Oh oui, j'adorais donner corps aux syllabes, du relief à la phrase, tenir compte de la ponctuation, du contexte... Au début, cela avait été si dur ! Désormais, délice absolu, malgré le balbutiement potentiel.

Depuis que le monde est monde, les millénaires se sont succédé, et les griots insatiables le savent, avec ou sans balafon, la création est toujours aussi fascinante. Joies éphémères. J'ignorais tout des secrets que j'allais dénuder. Divulguer ? C'était comme si les vers avaient été dictés sans ambiguïté par quelqu'un d'autre. Pas moi, en tous les cas. J'allais explorer ces strophes qui s'étaient écoulées, flux irrépressible. 

Je pris position, debout, sans lésiner. Je respirai un grand coup. Le maître nous avait conseillé, pour la récitation, d'écarter les jambes, d'être d'aplomb, à l'aise. Solides. Mon coeur bondissait. Je ne savais pas ce que j'avais noté. J'allais le découvrir, en même temps que monsieur Metz, à qui je le dédiais : je lui offrais la primeur de cette lecture-révélation. Après elle, terminées les acnés spontanées, les urticaires inattendues, finis les érythèmes inopinés. Je serais enfin bien dans ma peau.

J'étais émue. J'avais peur que ce ne soit pas bien, pour cet amateur de bonne chère littéraire, et je pressentais, déjà, que c'était important, historique, ces métaphores, ces euphémismes, ces synecdoques, ces métonymies et périphrases, ce poème que j'avais griffonné d'un jet.

Enfin.

C'était le premier ; en moi en couleraient des milliards. Les mots m'habiteraient, m'accompagneraient, me tiendraient chaud.

M'équilibreraient.

Même la télévision webtv en Roannais en a parlé !

http://www.dailymotion.com/video/xoqead_dictee-zonta-club-pour-ellips_webcam

En 2011 

Des rencontres de la maternelle aux classes de lycée, en médiathèque, école primaire, maternelle, lycée, lycée agricole... 

et même au milieu des arbres, comme à Durcet, dans l'Orne, capitale mondiale de la poésie. 

Témoigne de la rencontre ce photo-montage réalisé par Marie-Claire, la maîtresse des GS de maternelle...

2011, ce sont aussi des Salons du livre, et donc encore de belles rencontres : 

celui de Roiffieux - jeunesse - en Ardèche, ou de Durcet - poétique - dans l'Orne. 

Celui de Tournus, aussi... 

En 2010

Le Salon du livre jeunesse de Montreuil...
des livres d'Anne Poiré au Seuil, au Verger des Hespérides, chez Donner à Voir, Soc & Foc, et les Éditions d'un Monde à l'Autre...
Que de rencontres !



Sur le stand du Verger des Hespérides, avec Véronique Lagny de la Tour, et devant Le goût des glaces.


Saint-Nicolas est même passé, sur ce stand de Lorraine...

Anne Poiré et Véronique Lagny Delatour sur le stand du Verger des Hespérides, à Montreuil.

En arrière-plan, on devine Geneviève Turlais.

Anne Poiré avec son éditrice Elisabeth Chabot, des Éditions d'un Monde à l'Autre
au salon du livre jeunesse de Montreuil, en décembre 2010

Salon du livre de Montreuil : Anne Poiré en dédicace, aux côtés de Patrick Joquel et Claude Burneau, des éditions Soc & Foc...


Une rencontre magique et productive, avec des 3/5 ans
en Haute-Loire :



Après le Salon du livre jeunesse de Montreuil
en décembre 2010
une rencontre chaleureuse - avec Patrick Guallino - avec des 6e adorables, très attentifs, aux questions précises et originales.
C'était dans un collège au CDI accueillant, à Epinay sur Seine :







Pour "les rendez-vous du 31",
j'étais l'invitée de Fabienne Verrier, à l'Espace Noirot, en ce 31/10/10.
Vacances scolaires, dimanche soir, temps de Toussaint, rue barrée pour accéder à la salle, j'oublie quoi, encore ? Difficultés pour se garer. Sans oublier le changement d'heure et la pluie de saison : qui aurait pu parier sur un public aussi fidèle ?
Salle comble. Auteur comblée.



De la magie, autour de l'intervention d'Anne Poiré : lecture, réponses aux questions du public, réactions, exposition, concentration, émotion...
Et tout le reste.
Un grand moment.

Le blog de Fabienne Verrier en rend compte :
http://www.rendezvouscontes.fr/




Après la lecture d'Anne Poiré, un chaleureux temps de rencontres et de signatures...

Le Progrès - 2/11/10

Le Progrès 25/10/10




Début octobre, c'était un Salon bien sympathique à Saint-Laurent sur Saône, près de Mâcon, dans l'Ain.
L'association Levez l'encre avait choisi un thème extra : "Au coeur des plaisirs"...



Un petit souvenir, avec en arrière-plan Patrick démarrant ses ateliers d'art postal, qui ont connu un grand succès !

Le progrès
du vendredi 30 juillet 2010
sous la plume colorée de Carine Kranich annonce quelques rencontres à venir :




Dans une école de la Loire, pour la sortie de Câline école

Là je lisais Tous les chats - en trilingue -aux enfants.



juin 2010 à Saint-Nizier :
une sortie exceptionnelle pour ce petit livre de charme ! 

En mai 2010 :

Encore une rencontre exceptionnelle !
Séance de dédicaces avec des classes de 6e
ayant lu et apprécié Le journal de ma soeur

Mai 2010. Lecture-spectacle donnée par des élèves de 6e en présence de l'auteur, Anne Poiré

Un régal !

Rencontre avec des élèves de collège.

- En 2009 ?

Les occasions de rencontrer mes lecteurs ont été nombreuses !

À Fruges, Paris, Talange, Saint-Herblain, Saint-Jeures, 

Beauzac, Nantes, Pradines, La Clayette, Saint-Héand

Belmont de la Loire aussi...

- Avec les habitants amateurs d'arbres et de littérature... 

une promenade-rencontre, à la découverte de mes textes, à l'Arboretum de Belmont de la Loire : 

Anne Poiré en train de lire à l'Arboretum de Belmont, en octobre 2009, avec l'un des premiers groupes.

- Avec les élèves de Nadège Mousset, en Bourgogne,
et grâce au soutien du Conseil Général de Saône et Loire,
une magique opération "Ecrivains-collégiens" a été élaborée durant l'année scolaire 2009-2010, 

avec, à la clef, un livre !

La rencontre (assortie d'une exposition) a donc débouché sur une trace tangible.... 

Le professeur de français grâce à laquelle j'ai pu intervenir, 
Nadège Mousset, m'a fait suivre quelques réactions de ses 4e :
  
"Je croyais pas que j'y arriverais"
     "Mais, les écrivains, ils sont tous comme Anne ? elle est drôlement sympa"
     "On va VRAIMENT faire un LIIIIIVRE !"
     "En fait, c'est pas difficile d'écrire... quand c'est pas noté"
     "Pour une fois, on travaille comme on veut"
     "C'était génial ! "
     "Moi, je déteste écrire, mais c'est pas pareil là"




Merci à Laurence Père-Ville du Conseil Général de Saône et Loire
pour ces photographies qui rappellent de bien bons moments.

Me voilà à Saint-Héand :

invitée dans la magnifique bibliothèque François Ier
en octobre 2009


Anne Poiré avec un "arbre à livres" conçu par la bibliothèque.


Ci-dessous, voici la bibliothécaire...
face au panneau qui présentait quelques uns de mes livres, et des citations colorées.
Une bonne façon d'annoncer ma venue : un vrai travail préparatoire.



Que l'on ne s'étonne pas, ensuite, de la qualité de l'échange,
lors de la rencontre-exposition.


Anne Poiré sur fond d'exposition GUALLINO, face à un public très attentif.

Là c'était à Fruges, dans le Pas-de-Calais, en mai 09, lors de la remise du Prix "Ruralivres 2009". 

J'ai rencontré à cette occasion des centaines de lecteurs. 

Beaucoup ont laissé leur griffe à l'entrée de la salle. Merci à chacun d'entre eux pour la chaleur avec laquelle ils m'ont parlé de mes écrits :

Sur ce panneau, les élèves communiquaient sur leurs réactions face au roman 

Le journal de ma soeur d'Anne Poiré

Là c'était à Talange, en mars 09, 

après la mise en voix de mes romans "jeunesse" par l'atelier de lecture à voix haute :



Une Anne Poiré très émue de lire cet extrait de Livre d'or
nouvelle parue sous forme d'un livret carte postal aux éditions D'un Noir Si Bleu.



Et à Nantes, lors du colloque organisé par les Éditions d'un Monde à l'Autre :


Et ici c'est à Paris, pour le Salon du Livre, en mars 09 :

Corine Pourtau et Anne Poiré au Salon du Livre, à Paris

Une lecture d'Anne Poiré au Salon du Livre, à Paris, en mars 2009

Salon du Livre - Paris - mars 2009 -

- Octobre 2008

Dans le cadre de Lire en fête 2008

un Salon du livre spécial Jeunesse, à Champagne au Mont d'Or, en octobre 2008 :

- Juin 2008

Lorsque les professeurs de français étudient Le journal de ma soeur en 6e 

et Cyan@Volubilis en 4e... de belles rencontres ont lieu !

Collège "le Breuil" à Talange, 

en Lorraine.

Lecture devant des 3e et 4e.

Après notre rencontre, émouvante séance de dédicace 

entre Anne Poiré et les élèves de 6e qui ont étudié Le journal de ma soeur.


- En juin 08 encore...

Anne Poiré en dédicace à Ambierle
Village du livre
"Salon du livre jeunesse"



- En juin 08
Voici une copie
du blog du lycée Notre-Dame,
à Charlieu


http://institutionnotre-dame.hautetfort.com/

dimanche, 08 juin 2008

LE CANETON ILLUSTRE N°4
Anne Poiré Guallino
Dans la perspective du Baccalauréat de français et dans le cadre du projet Soprano subventionné par le Conseil Régional, tous les élèves de 1ere vont rencontrer Anne Poiré.


http://auteurs.arald.org/cgi-bin/aurweb.exe/auteurs/voirb...


I – Biographie
Anne Poiré est née en 1965 ; elle habite à Belmont de la Loire, tout près de chez nous. C’est une écrivaine contemporaine,  auteur de romans, de théâtre,  de poésie et d’articles divers. On peut qualifier ses œuvres de variées et ludiques, mais elles peuvent aussi conduire à une réflexion poussée sur des questions existentielles. Elle s’intéresse beaucoup à l’art (peinture, sculpture) et travaille souvent avec son mari : Patrick Guallino. Ce dernier est pour sa part un artiste autodidacte qui a débuté à l’âge de quinze ans. Il est dessinateur,  peintre,  sculpteur. On peut dire que ses dessins ressemblent à ceux d’un enfant. Il se trouve entre deux univers : l’art brut et la figuration libre


II – Résumé d’une œuvre : Cyan@Volubilis
Cyan@Volubilis est l’histoire d’un garçon,  Cyan, dont les parents sont peintre et enseignante. Il se sent rejeté comme beaucoup d’adolescents et commence à chatter sur le Net. On peut voir ici le thème des nouvelles techniques de communication. Il y rencontre plusieurs personnes, mais s’attache en particulier à une fille, Volubilis. Cette dernière l’aide dans son travail scolaire : il s’agit du rapport du professeur avec l’élève que connaît bien cet auteur car c’est son métier initial. Cyan lui fait part de son secret,  le fait qu’il croit avoir vu un robot vivant. Par la suite,  Volubilis disparaît du Net pendant un moment, en raison du décès de son oncle, médecin. Puis, au terme d’une longue attente pour Cyan, ils reprennent contact et  procèdent à un  échange par la poste,  Cyan lui envoie la photo du robot et Volubilis lui fait parvenir un exemplaire de l’une de ses nouvelles.  Il s’avère que Cyan a en fait pris une photo de Volubilis.  En effet, quand elle était petite, elle a eu un accident puis s’est ensuivie une amputation. Maintenant , elle a beaucoup de mal à se déplacer.  Son oncle,  peu avant sa mort, l’avait appareillée pour l’aider à surmonter ce handicap qu’elle avait du mal à supporter. Cela nous montre que Volubilis est mal dans sa peau, tout comme Cyan : ce point commun les rapproche. Cyan , malgré tout cela ou peut-être à cause de cela, est tombé amoureux d’elle. La rencontre avec Volubilis via Internet lui a permis de s’ouvrir aux autres, mais aussi de voir qu’il y a des situations  pires que la sienne. Tout au long de l’œuvre, on remarque une certaine pudeur de l’auteur, qui fait ici un constat sur les relations au sein de la société, ce dans le contexte d’une littérature de jeunesse.



DERNIERE MINUTE… DERNIERE MINUTE… DERNIERE MINUTE… DERNIERE MINUTE…

  Ce vendredi vingt-trois mai après-midi, Anne Poiré est venue nous rendre visite, et ce fut GENIAL !!!... Cette écrivaine enthousiaste a su nous parler avec passion de son métier, de ses personnages, de ses conditions d’écriture, nous permettant au passage de faire de bonnes révisions avant le Bac, notamment à propos des genres littéraires. Elle nous a alléchés en nous lisant quelques extraits de plusieurs de ses ouvrages, complétant ainsi agréablement notre programme de Français, et nous donnant bien sûr envie de lire la suite !...
Ce fut vraiment un moment formidable que ces deux heures intenses passées en sa compagnie ! Peut-être certains d’entre nous trouveront-ils (ou retrouveront-ils) le chemin des livres !!!


UN GRAND MERCI DONC A ANNE POIRE pour nous avoir consacré du temps, et avoir su nous faire partager sa passion pour la littérature, et aussi pour les gens, notamment ceux a qui l’on ne donne pas forcément la parole d’ordinaire…

=> Merci aux élèves de 1e du lycée Notre-Dame !


- En mai 2008
dans le cadre du festival Handiclap


Anne Poiré était invitée à Sainte-Luce,
près de Nantes,
dans une magnifique médiathèque toute lumineuse, pour rencontrer ses lecteurs, autour de Cyan@Volubilis,
publié par les Éditions d'un Monde à l'Autre




Était aussi invitée Aude Maurel




De sympathiques moments, notamment avec Tonja, Elisabeth et Olivier... et quelques autres !





- Une séance de dédicaces, vraie rencontre avec l'auteur, autour de Livresss-Sous la typo, la sève au Marché de la Poésie
place Saint-Sulpice, à Paris, le 22 juin 07,
sur le stand de l'Atelier du Hanneton.


Anne Poiré au Marché de la Poésie, à Paris, avec Luce Guilbaud

- Une rencontre a eu lieu, à Saint-Symphorien de Lay, le samedi 5 mai 2007, dans le cadre d'une exposition des Guallino à la "Tête noire".

- Le 31 mars 07
c'est dans la bibliothèque de Belmont de la Loire (42) qu'Anne Poiré, après avoir lu ses textes, devant un public nombreux, a répondu aux questions qui lui étaient posées.

Lecture à Belmont de la Loire - Cliché JM Sarnin


Lecture à Belmont de la Loire - Cliché Claude-Henri Marchand

 

Anne Poiré à la bibliothèque de Belmont

Signature à Belmont - Cliché JM Sarnin

Au printemps 2006, le jeudi 15 juin, c'était une rencontre avec les élèves des lycées et collèges de Tours et sa région... salle Jean de Ockeghem :
Les questions fusaient. Il faut dire que tous ces jeunes avaient, soit monté une pièce d'Anne Poiré, soit chanté l'un de ses textes, mis en musique par Olivier Faes. Ils me connaissaient bien, et du coup, se demandaient quelle était ma formation, comment j'écrivais, si je comptais me lancer dans le cinéma, et caetera... :

Les animations se suivent, et ne se ressemblent pas...

- Novembre 2005, lecture publique, pour démarrer les ateliers d'écriture de la Médiathèque de Roanne :
Devant un public attentif, Anne Poiré à la médiathèque de Roanne...
En 2005
Les ateliers d'écriture, à la Médiathèque de Roanne, ont été précédés par une lecture-rencontre avec le public, l'occasion pour Anne Poiré de se faire un peu plus connaître...

- Autres rencontres publiques...

Lecture dans une Bibliothèque Intercommunale de Saône et Loire en décembre 2000

Pour en savoir plus sur les ateliers d'écriture, cliquez ici !


Membre de la Charte des écrivains Jeunesse,
je peux bien sûr vous renseigner
si vous souhaitez qu'une intervention de ce type se mette en place chez vous.
N'hésitez pas à me contacter en recopiant cette adresse :
anne.poir@wanadoo.fr

(attention, pas de "e" après "poir")

Et pour tout savoir sur la Charte des écrivains Jeunesse :
http://repertoire.la-charte.fr/repertoire


- Et quelques retours... Mais j'en ai reçu plein d'autres !


De la part d'un professeur...

... de mathématiques :


Encore merci pour ce beau moment....

Je voulais encore vous remercier pour cette rencontre avec nos élèves, ce fut un très beau moment
et les élèves (tout comme nous les profs!!!) ont beaucoup aimé cet échange.

Ma collègue de français travaille sur un texte écrit par les élèves sur la rencontre, je vous les ferai suivre.....M. (celle qui vous a donné un poème ce matin) a encore supplié ma collègue de vous faire revenir au collège.... ou elle propose d'organiser un voyage à Lyon pour venir visiter vos ateliers (:-))

D'éducateurs...  (ou plutôt, là, de la directrice d'un centre) :

Bonjour Anne,
Merci beaucoup pour les écrits des enfants et votre rapidité.
L'intervention que vous avez proposée été vraiment super.
Mille merci de la part des enfants, de l'équipe, et de moi-même.

D'un accueil de loisirs
Merci encore pour vos interventions.

Et des professeurs :

j'ai un retour très positif de mes élèves!

ils sont ravis de vous avoir rencontrés, Patrick et vous.

Ils m'ont dit "c'était génial" "ils sont trop sympas" "ils ont bien expliqué" "trop intéressant!" "on a appris plein de choses"
etc etc….

ils ont produit des textes à partir des tableaux et textes que j'avais sélectionnés.
Ils souhaitent vous faire une surprise, et bientôt vous recevrez par courrier le fruit de leur production.

Ou cette autre enseignante, qui m'envoie ce message :

les enfants ont eu du plaisir à te revoir et à découvir
toutes vos oeuvres qu'ils ont, que nous avons tous bcp appréciées!...
Nous avons passé encore un moment extraordinaire en  votre compagnie.
Merci pour tous ces instants de bonheur... 

Ou encore :

J'ai commencé la lecture de votre roman avec une classe, les élèves que j'ai interrogés en particulier sont très contents.
Tous ont été follement heureux quand je leur ai dit que vous viendriez les voir !...

Sans oublier  :

Sinon , j'ai eu mes élèves et des réactions très chaleureuses de tous( tu t'en doutes, je pense !..
   Ils ont bcp apprécié que tu répondes très précisément à leurs questions
ils t'ont trouvée "joyeuse", "fraîche", dynamique"...
et ton sourire !...
remarque très intéressante d'un élève( à pb familial)  qui rappelait que tu recevais l'aide de ton mari
il trouvait cela très bien
Un élève est allé hier à la librairie de la ville pour acheter Cyan, mais..; ; je lui ai conseillé de le commander
un autre est allé sur internet et il a découvert" une  vidéo où elle lisait des textes ..."

Ils m'ont demandé s'il y aurait d'autres interventions cette année, c'est dire comme cela leur a plu!..

Et c'est la classe la moins brillante qui a été la plus bavarde et qui avait retenu bcp de choses
voilà queques unes des réactions
merci encore pour le plaisir que tu nous as apporté

Et puis : 

Voilà, le moment est enfin arrivé pour mes élèves de 4° d'envoyer
quelques mails à l'auteur du roman qu'ils viennent de lire, Anne
Poiré! Cette opération aura lieu demain à 13h30 pour une classe et à
15h30 pour l'autre classe.Tout cela se déroulera dans la salle
informatique du collège.
Ils ont déjà, pour une classe, préparé leurs mails: après les avoir
lus, j'ai décidé de ne pas les leur corriger : ils te les enverront en
l'état, je les trouve ainsi plus spontanés, plus justes et plus
touchants. J'espère néanmoins que tu ne seras pas trop choquée par le
niveau de mes élèves et trop déçue par la qualité de l'enseignement
que je leur dispense... Nous enverrons tout ça à l'adresse indiquée au
dos du livre cyan.volubilis@... 

Quant aux 6°, ils s'apprêtent à lire "Le journal de ma soeur"

Je suis assez excitée curieuse et en attente de cette rencontre entre
ces deux générations de mes élèves!!!

Sans oublier : 

Merci encore Anne, pour ces moments très forts partagés avec toi, cette rencontre qu'aucun élève n'oubliera. Merci pour cette porte que tu leur as ouverte sur la littérature , sur ton univers , sur tes mondes... Tu as été brillante et tellement généreuse. Merci mille fois

Et puis : 

de 8h à 9h je viens d'en reparler avec ma classe de 6° de l'année dernière que j'ai cette année en 5°. Je leur en ai parlé à cause d'un projet que je souhaiterais monter avec toi autour de tes 2 romans parus et de celui à paraître en février. Je t'appellerai pour te préciser le projet qui devrait se terminer par une lecture spectacle de tes romans devant les élèves en ta présence. Ce moment serait suivi d'un débat avec toi. 


Ou encore : 

pour les élèves de l'atelier comme pour les autres ces  journées  resteront un moment très fort.Tu as livré aux élèves avec passion et avec une énergie incroyable ton expérience de l'écriture et je crois que chaque rencontre a été un moment unique et rare.

Et puis : 

Ton roman "Le journal de ma soeur" continue son chemin en dehors de mes invitation à le lire. Deux élèves ( 5° et 3°) l'ont lu pendant les vacances de Toussaint et leur compte rendu à donner envie à la classe de le lire

Et encore : 

Ce furent deux jours inoubliables pour les élèves.
Merci de les avoir fait entrer dans cet univers avec tant de passion et de générosité

Et aussi : 

Difficile de choisir une image de votre intervention alors j’en ai fabriqué une que j’afficherai dès lundi dans la classe.
Merci encore pour ce moment de bonheur,
Que nous allons entretenir en lisant notre poème
Et les vôtres évidemment !

Merci à tous ces enseignants amis des mots et de la création

qui font vivre mes livres ! 



...