Ma correspondante du Lugubristan


Couverture du roman Ma corrrespondante du Lugubristan d'Anne Poiré

Illustrations Anik Lilienthal

collection Humanistes en verve


Vous voudriez connaître les secrets des filles d’aujourd’hui ?

Découvrir ce qui énerve, ce qui réjouit,

ce qui fait palpiter Jade Duparc, et son amie Rimsasha ?

 

Sa meilleure amie.

 

Cette correspondante du Lugubristan a tout à lui apprendre,


Le résumé ?

C'est un texte raconté du point de vue de Jade Duparc,

jeune française qui va passer de la 3e à la 2e au fil de son journal.

Sa correspondante vit au Lugubristan septentrional

et pour les deux filles,

"être jeune", "être adolescente aujourd'hui"

n'a pas tout à fait le même sens.

 

Soudain, en octobre de l'année de la 2e de Jade, tout bascule.

Mon héroïne reprend son journal,

qu'elle avait abandonné quelques mois plus tôt.

 

La tragédie vécue à l'autre bout du monde

- "vertige de l'épouvante", face à ce que vit

"la « passionaria de la Haute Vallée des Condors »" -

va déclencher une attention toute particulière

de la part de la narratrice

sur la condition des filles, des femmes, sur tous les continents,

et déboucher sur un exposé très documenté,

première pierre

pour tenter de faire bouger certaines situations inacceptables.

 

Un roman émouvant,

informatif,

 

un roman féministe et humaniste,

qui défend les droits de l'homme

- et particulièrement ceux de la femme,

bien malmenés, un peu partout sur cette planète ! -

 

un roman illustré,

 

un roman

hommage à Malala.

 

J'aurais pu le dédier à Rosa Parks,

à Martin Luther King, à Anne Frank, aussi.

 

À tant d'anonymes, qui bataillent au quotidien.

Mais jamais je ne l'aurais écrit

sans, hélas, ce symbole de hardiesse, d'espoir aussi :

ma chère Malala !

 

Qu'on se le dise : la condition des filles,

le droit à la culture pour tous,

l’appel de la liberté,

les droits de l'homme

- au sens des hommes et des femmes, à égalité -

concernent tout un chacun sur cette planète...

 

 

 P.S.

Merci à Mélodie

pour son commentaire sur Facebook sur ce sujet :

 

Malala.... un modèle, tu as bien fait d'en parler...

 
Malala qui signifie "désespérée"
est maintenant un prénom porteur d'ESPOIR.
 
Je lui ai répondu...

Son prénom, visiblement, en ourdou, signifie "éprouvée par le chagrin". Parfois ce dernier fortifie... Malala n'a jamais plongé dans le désespoir. Le fait d'avoir été éprouvée dans sa vie ne fait que consolider ses convictions, et c'est vraiment une personnalité exceptionnelle de ce début du XXIe siècle ! Oui, une fille porteuse d'espoir, c'est tout à fait cela.





Infos pratiques :
18 euros

ISBN 978-2-36587-231-7



Pour retrouver le blog,
et particulièrement les pages consacrées à Ma correspondante, cliquez là.

- Prix Nobel de la Paix !

- Une 2e page sur le sujet... ici.

- Une 3e, là.

- Une 4e, avec des pages entières à découvrir, ici.


- Et là les réactions des premiers lecteurs.


Des commentaires comme :


Fatima


hier soir - 11 janvier - j'ai (... ENFIN !) commencé et presque terminé ton livre "Ma correspondante du Lugubristan".
Je le lis exactement au bon moment.


Jeanne


Votre livre est d'actualité et je l'ai lu avec beaucoup d'intérêt !

 

Bilitis

Je viens de terminer votre très beau livre.

Je lui souhaite de sensibiliser plein d'ados

aussi passionnés et purs que Jade.

Cette Malala-là est une héroïne formidable.

Bravo et merci pour cet hommage que vous lui rendez.






Pour retrouver le site complet d'Anne Poiré, cliquez ici.